Guides

Définissez et planifiez votre retraite à l’aide du PER !

Le plus important :

Le Plan d’Epargne Retraite (PER) est le placement idéal pour augmenter vos revenus afin de préparer votre retraite.Il vous permet de déduire vos cotisations de vos revenus…
… ou de profiter d’une réduction d’impôt au moment de la sortie.

Le PER : préparer sa retraite et réduire ses impôts !

En adhérant à un Plan d’Epargne Retraite Individuel (PERin), vous bénéficiez d’un système fiscalement avantageux pendant la phase d’épargne , et après votre décision de sortir du plan. Il existe trois types de PER dont le PER d’entreprise (Pereco), le PER obligatoire d’entreprise (Pero) et le PER personnel qui est ouvert à toute personne avec ou sans engagement professionnel.

Chaque année, les versements volontaires à un PER peuvent être déduits de votre revenu fiscalement déductible. Ces versements pour 2022 peuvent être déduits jusqu’à 10 % de vos revenus professionnels de 2021. Il existe un plafond de déduction fixé à 32.909 euros. Sachez que cette enveloppe est applicable à toutes les options d’épargne-retraite. Vous pourriez être amené à soustraire de ce plafond les cotisations obligatoires versées par votre entreprise et/ou le salarié à un Pereco ou Pereco et/ou un Pero au sein de l’entreprise. Pour les travailleurs indépendants, le plafond de déduction des versements a été porté à 76.102 euros.

En outre, pendant toute la phase d’épargne-retraite , les revenus générés par le plan ne sont pas imposés.

A lire aussi :  Avis Yomoni en 2022 : Tout ce que vous devez savoir !
Ce qu’il faut savoir La déduction fiscale pour les versements volontaires à un PER agit comme un report d’impôt. Pour en bénéficier, il est préférable d’être imposé à une tranche d’imposition élevée tout au long de sa carrière, puis de passer par la réduction des taux d’imposition au moment de la retraite (de 41 % à 30 % ou de 30 % à 11 %, par exemple). Toutefois, la possibilité d’éviter la déduction fiscale sur les cotisations pourrait être une bonne option pour les épargnants qui paient peu ou pas d’impôts.

Il existe un moyen de différer la déduction

Vous pouvez reporter la déduction de vos versements volontaires sur un PER pour bénéficier d’un avantage fiscal à la sortie. Cette option est disponible lorsque vous effectuez un versement auprès du gestionnaire du plan.

Dans ce cas, la partie de la rente viagère qui correspond aux versements qui ne sont pas prélevés sur le revenu, est déductible fiscalement en tant que rente et constituera une contrepartie intéressante. Elle est susceptible d’être imposée sur le revenu (et les paiements de sécurité sociale) sur une petite partie de sa valeur qui est basée sur l’âge de la personne qui reçoit la rente au moment où elle reçoit le paiement initial.

Le capital reçu en échange du montant des versements effectués est exonéré de cotisations sociales et fiscales. Seuls les gains sont imposés au taux forfaitaire simple (PFU) de 30 % ou au barème progressif.

Comment déclarez-vous votre dossier personnel ?

Tous les versements volontaires que vous effectuez sont déduits de votre revenu total imposable, qu’ils soient effectués à un particulier Pereco ou Pero. Indiquez le montant dans les cases 6NS, 6NT ou 6NU de la déclaration pour 2042 (case 6OS 6, 6OT ou 6OU pour les travailleurs non salariés). L’administration en tiendra compte dans la limite du plafond de déduction indiqué dans la case 6PS ou 6PT. Chaque année, l’entreprise responsable de votre épargne doit vous envoyer un formulaire appelé ndeg 2561 et le montant à déduire.

A lire aussi :  PER : comment cela fonctionne ?

Si vous n’optez pas pour la déduction fiscale en contrepartie pour des raisons volontaires, ne retirez rien de vos revenus.

Il est important d’en prendre connaissance : Les versements obligatoires effectués sur le PER de l’entreprise sont déduits directement de votre revenu imposable (et non déduits de votre revenu global) et sans possibilité de pouvoir renoncer à la déduction “à l’entrée”.
Auteur

Rédaction spécialisé dans l'investissement, l'assurance, l'immobilier et la finance
Articles similaires
Guides

ETF CAC 40 : avantages, inconvénients et les meilleurs ETFs

Guides

ETF World : Avantages, inconvénients et les meilleurs ETFs

Guides

Assurance-vie : succession et décès

Guides

Transfert de banques : comment transférer vos placements financiers et vos comptes ?