Guides

ETF CAC 40 : avantages, inconvénients et les meilleurs ETFs

cac40

Le CAC 40 est l’indice français le plus connu du marché. Avec un ETF CAC 40 (également appelé tracker), vous pouvez investir immédiatement dans les 40 entreprises qui composent le CAC. Cependant, s’agit-il vraiment d’une stratégie efficace ? D’autres indices boursiers ne sont-ils pas plus pertinents ? Nous nous penchons sur cet article et vous proposons notre sélection des meilleurs ETF du CAC 40.

Les particularités du CAC 40 à connaître

Le CAC 40 est composé des 40 premières capitalisations boursières françaises. Enfin, presque ! En réalité, il s’agit de 40 sociétés cotées à la Bourse de Paris qui sont sélectionnées en fonction de leur taille et pas seulement de la liquidité du titre qui entre également dans l’équation, tout comme d’autres critères moins quantitatifs. En outre, c’est un comité consultatif (le Conseil scientifique des indices) et non un algorithme unique qui détermine au final quelle entreprise doit être retirée de l’indice au profit d’une autre.

En outre, certaines entreprises qui ne sont pas cotées sur Euronext Paris sont françaises. C’est le cas par exemple d’ArcelorMittal, qui est située au Luxembourg et qui est cotée au CAC 40. C’est également le cas de STMicroelectronics, le fabricant franco-italien de semi-conducteurs, dont le siège est situé en Suisse.

La composition du secteur

Aux États-Unis, on a les GAFA. En France, nous avons les luxueux. LVMH, Hermès, Kering et Kering sont de classe mondiale. Il est vrai qu’ils occupent une place importante au sein du CAC 40 : près de 25 %.

Cette particularité française fait à la fois la force et la faiblesse de l’indice. Il s’agit de valeurs cycliques qui affichent généralement de meilleures performances à long terme ; toutefois, elles sont plus vulnérables aux ralentissements économiques. De plus, cela crée un risque de concentration pour le CAC 40. Le manque de diversification en a fait un indice très volatil, avec une volatilité moyenne de 21 % depuis sa création.

Vous trouverez ci-dessous un aperçu plus approfondi du CAC 40 par secteur.

Dividendes

Autre point à noter : le CAC 40, qui fait généralement les gros titres des publications financières, ne comprend pas de dividendes. Il s’agit d’un indice de rendement des prix. Pour mesurer pleinement sa performance, il est nécessaire d’examiner le CAC 40 GR (pour Gross Return). Cet indice est une excellente référence pour mesurer l’efficacité des ETF car vous recevez des dividendes d’un ETF.

A lire aussi :  Assurance-vie et Per : deux produits complémentaires pour vous aider à préparer votre retraite

La performance

Les dividendes sont, en effet, un facteur essentiel de la performance. Ce graphique compare les performances du CAC 40 et du CAC 40 GR depuis leur création en 1987.

Malgré les crises financières et les krachs boursiers qui ont marqué l’histoire récente de l’économie, l’indice français a progressé entre 1 000 et 16 000 en un peu plus de trente ans. Cela représente une moyenne de 8,5 % chaque année.

Comment fonctionnent les ETF CAC 40

Un ETF est un fonds d’investissement négocié en bourse. Comme les fonds communs de placement traditionnels, les ETF sont, par essence, des collections d’actions. Ils présentent toutefois de nombreux avantages :

  • Ils facturent des frais très faibles qui peuvent être 10 fois moins élevés que ceux d’un fonds traditionnel.
  • Ils sont instantanément liquides car vous pouvez les acheter et les vendre en quelques secondes, comme s’il s’agissait d’une seule action.
  • Ils sont généralement diversifiés avec quelques centaines de titres ou plus.

Un autre avantage des ETF est qu’ils sont capables de reproduire la performance d’un indice boursier. Par exemple, en utilisant l’ETF CAC 40, vous obtiendrez un résultat similaire au CAC 40 GR (dividendes réinvestis), car l’ETF investit dans 40 des sociétés qui composent l’indice, en fonction de sa pondération.

En matière de performance, les ETF sont généralement plus performants qu’un fonds de placement. Cela est dû en grande partie à leurs coûts plus élevés. Par conséquent, un ETF de base est supérieur à un ETF géré par une société de gestion, aussi prestigieuse soit-elle.

Vous pouvez acheter des ETF CAC 40 par le biais d’un compte en valeurs mobilières ou du PEA, du PEA ou de l’assurance-vie. Pour choisir la meilleure enveloppe fiscale, lisez notre guide complet sur l’investissement en bourse !

Les meilleurs ETFs pour le CAC 40.

Lorsque vous investissez dans des ETF, vous essayez de réduire les frais autant que possible. Mais ce n’est pas le seul critère à prendre en compte Vous devez également tenir compte de la qualité de réplication ainsi que de la liquidité du fonds. Deux ETF cochent toutes les cases

Les deux FNB ont à peu près la même qualité de réplication. Au cours des cinq dernières années (au 31 mars 2021), ils ont chacun réalisé une performance totale de 60 %. avec dividendes réinvestis.

Si vous le pouvez, pensez à opter pour la catégorie “Accumulation” du fonds que vous avez sur votre compte titres ou votre PEA pour éviter d’avoir à réinvestir vous-même les dividendes et d’encourir des frais de courtage supplémentaires.

A lire aussi :  Redressement fiscal : Définition, pénalités et moyens de contestation

Notez toutefois qu’il existe des ETF CAC 40 plus petits qui vous permettent de parier sur la baisse de l’indice.

Les meilleurs courtiers en bourse

Pour vous faciliter la vie, nous avons dressé une liste des meilleurs courtiers. C’est une injustice de réduire les frais de gestion en utilisant un ETF, pour ensuite payer l’intégralité des frais de courtage ou les frais de gestion de votre contrat d’assurance-vie. Le tableau ci-dessus n’est pas complet. Pour plus d’informations, vous pouvez vous référer à nos comparaisons plus détaillées :

  • le PEA le plus efficace ;
  • les comptes titres les plus sécurisés ;
  • les assurances vie les plus performantes et le PER le plus efficace pour investir en ETF.

Avantages et inconvénients des ETF du CAC 40

L’idée d’investir dans un ETF CAC 40 peut être réconfortante. Vous connaissez bien l’indice ainsi que les entreprises qui le composent. Mais attention à vos biais cognitifs, ce n’est pas sans raison que vous prendrez les décisions d’investissement les plus rentables.

Un réel défaut de diversification

Le plus gros défaut du CAC 40 est son manque de diversification. Parce qu’il est franco-français, il fait peser un risque important d’instabilité politique sur vos investissements. Pensez, par exemple, à l’impact que le Brexit a eu sur les actions britanniques.

En outre, la France connaît une croissance lente depuis longtemps. Un ETF CAC 40 ne vous permettra pas de profiter des taux de croissance plus rapides du monde en développement.

Un avantage fiscal d’un faible montant

Il est important de considérer que les dividendes sont imposés à la source. Le taux d’imposition des dividendes est différent dans chaque pays. Il est également important de noter qu’il n’y a pas de retenue d’impôt sur les FNB qui achètent des actions dans leur pays. De plus, si vous investissez dans un PEA ou un contrat d’assurance-vie qui vous permet d’échapper à l’impôt dans le futur, il y a un avantage fiscal à investir dans un ETF appelé CAC 40 plutôt que dans un ETF comme le S&P 500, par exemple. L’impôt sur les dividendes est d’environ 30% dans la majorité des pays industrialisés. Ce n’est pas du tout négligeable.

Les avantages et les inconvénients des ETF CAC 40 sont énumérés ci-dessous.

Avantages

  • Frais inférieurs à ceux des fonds traditionnels
  • Avantage fiscal sur les dividendes
  • Entreprises françaises (cocorico !)

Inconvénients

  • Diversification insuffisante (seulement 40 entreprises)
  • Risque politique
  • La croissance française à mi-mandat

Le principe de diversification vous permet de construire votre portefeuille en utilisant d’autres ETF. Cependant, l’ETF CAC 40 ne devrait pas faire partie de votre portefeuille en raison des avantages fiscaux qu’il procure.

A lire aussi :  Quel est le meilleur investissement à réaliser en 2022 ?

Comment surmonter le CAC 40 ?

La capitalisation boursière du CAC 40 est d’un peu plus de 1 900 milliards d’euros. C’est moins que la valeur boursière d’Apple ou de la compagnie pétrolière Saudi Aramco. C’est aussi moins de 5% de la capitalisation boursière mondiale.

Lorsque vous investissez dans des ETF à exposition internationale, il est facile de diversifier votre portefeuille. Non seulement vous diminuerez sa volatilité, mais vous améliorerez également la performance de votre portefeuille.

Si vous préférez être simple et n’investir que dans un seul ETF, alors un ETF mondial (MSCI World Index) est un bon choix. Nous vous recommandons de mélanger des ETF des principales régions géographiques. En réalité, les ETF mondiaux ne sont pas sans défaut (nous abordons cette question ici).

Afin d’illustrer notre propos, voici la volatilité et la performance par an des ETF répliquant les principaux indices internationaux au cours des cinq dernières années.

  • Europe (ETF Stoxx 600) : performance : 7,7%, volatilité : 17,2
  • États-Unis (ETF S&P 500) : performance : 13,5%, volatilité : 17,9
  • Japon (Topix ou MSCI Japan ETF) : performance : 9,4%, volatilité : 16,5
  • Marchés émergents (ETF MSCI Emerging Markets) : rendement : 11,6 %, volatilité : 18 %.

Dans le même temps, l’ETF CAC 40 affiche une performance de 9,8 % par an et une volatilité moyenne de 20 %. La volatilité est constamment plus élevée que celle des indices plus larges, et même lorsqu’on la compare aux marchés émergents ! Bien que sa performance ne soit pas mauvaise, elle est considérablement inférieure à celle des marchés américains et émergents. C’est la raison pour laquelle la diversification est si importante. environ.

FAQ

Comment pouvez-vous déchiffrer le sens du mot ETF ?

La méthode la plus simple est de regarder l’un des exemples suivants “Lyxor Core MSCI World (DR) ETF UCITS” : Acc ” : Lyxor Core: nom de l’émetteur/société de gestion. Ce ” Core ” est une série d’ETFs de Lyxor.
MSCI World est le nom de l’indice de référence et de la stratégie.
(DR ) : fait référence à la ” Direct Replication “, c’est-à-dire à la réplication physique et non à la réplication synthétique.
ETF UCITS: Il indique que l’ETF est conforme à la norme UCITS.

La dernière partie concerne les dividendes:
Ac ” ou ” C “ en anglais ” Accumulating ” Les dividendes qui sont générés par l’ETF sont capitalisés.
Dist. ” ou ” D ” pour ” Distributing ” Ils sont distribués.
C/D “: les deux sont possibles.

Auteur

Rédaction spécialisé dans l'investissement, l'assurance, l'immobilier et la finance
Articles similaires
Guides

ETF World : Avantages, inconvénients et les meilleurs ETFs

Guides

Assurance-vie : succession et décès

Guides

Transfert de banques : comment transférer vos placements financiers et vos comptes ?

Guides

Devrais-je choisir une néobanque pour être ma prochaine banque ?