Guides

PER : comment cela fonctionne ?

L’essentiel :

Le plan d’épargne retraite (PER) est un placement pour épargner en vue de la retraite. Il vous permet de prévoir un revenu complémentaire pour vous aider à prendre votre retraite tout en bénéficiant d’avantages fiscaux.
Il existe plusieurs types de PER.

Qu’est-ce que le Plan d’Epargne Retraite (PER) ?

Le Plan d’Epargne Retraite (PER) est un placement relativement nouveau. Il a été introduit par la Loi Pacte en l’an 2019 il cherche à rationaliser l’épargne retraite en regroupant tous les plans d’épargne retraite précédents (PER Entreprise, Article 83, PERCO, PERP, Madelin Retraite) en un seul plan. Bien entendu, la loi Pacte a permis la transférabilité des fonds placés sur ces dispositifs dans le tout nouveau PER. C’est un avantage pour l’harmonisation de l’épargne ainsi que pour la simplification de la gestion.

Le principal avantage du PER est qu’il offre un système fiscal intriguant pour encourager l’épargne en vue de la retraite. Lorsque vous payez votre retraite, vous pouvez choisir de déduire de l’impôt le montant versé, dans le cas où vous êtes fortement imposé. Dans le cas contraire, l’avantage fiscal sera vraisemblablement pertinent à la sortie de la retraite puisque vos revenus seront moins élevés.

Après le déblocage du plan, l’épargnant a la possibilité de recevoir son investissement sous forme de rente ou de capital ou les deux. Si les fonds sont normalement gardés en réserve jusqu’à la date de départ à la retraite du bénéficiaire, vous pouvez prendre les fonds dans certaines situations comme l’achat de sa résidence principale ou le décès du conjoint ou la date d’expiration des allocations de chômage.

A lire aussi :  Assurance-vie et Per : deux produits complémentaires pour vous aider à préparer votre retraite

A qui s’adresse le PER ?

Bien qu’il soit simplifié, le PER est divisé en trois catégories. Le PER individuel est accessible à toute personne sans condition d’âge ou de statut professionnel. Le PER collectif (PERCOL) est un PER d’entreprise qui est ouvert à tous les salariés, mais qui n’est pas obligatoire. Il est alimenté par l’épargne salariale comme la participation, l’intéressement aux bénéfices dans les abondements, etc. Par ailleurs, le PER obligatoire (PERO) est un PER d’entreprise accessible uniquement à certains salariés, souvent à haut potentiel, dans un but de fidélisation. Il est alors alimenté par des versements obligatoires de l’entreprise ou des salariés.

PER Quand commence-t-on ?

Il n’y a aucune restriction d’âge pour ouvrir un PER. C’est un placement qui offre des avantages. Le PER est un placement flexible. C’est la personne qui épargne qui décide de placer son argent sur des unités de compte en fonds en euros lorsqu’elle est en mesure de gérer son PER ou qui opte pour la gestion pilotée. Si l’on suit la deuxième formule, plus la date de départ à la retraite est avancée, plus l’épargne est investie dans des actifs lucratifs mais risqués. En revanche, plus vous vous rapprochez de la retraite, plus votre argent sera placé dans des fonds sûrs ou garantis.

Est-il possible de posséder plus d’un PER ?

Il ne fait aucun doute que le PER est attrayant. En particulier lorsque vous réalisez que vous pouvez ouvrir plusieurs PER. Une personne peut placer des fonds dans un PER individuel ou dans un PER d’entreprise ou même posséder plusieurs PER individuels et plusieurs PER d’entreprise. Le législateur n’a fixé aucun seuil. La seule limite est celle de l’enveloppe globale de déduction fiscale qui n’est pas cumulative et commune. Le système fiscal est basé sur le PER ainsi que sur les conditions d’entrée et de sortie du plan, et sur la source des déductions fiscales.

A lire aussi :  Assurance-vie et fiscalité : Tout ce que vous devez savoir !
Auteur

Rédaction spécialisé dans l'investissement, l'assurance, l'immobilier et la finance
Articles similaires
Guides

Avis Yomoni en 2022 : Tout ce que vous devez savoir !

Guides

Redressement fiscal : Définition, pénalités et moyens de contestation

Guides

Quel est le meilleur investissement à réaliser en 2022 ?

Guides

Assurance-vie et fiscalité : Tout ce que vous devez savoir !